MON PANIER

    Pour affiner la recherche, utilisez les filtres ci-dessus 

Révolte(s)

Par lettre, n°43, ACF Rhône-Alpes

Disponibilité : 4 en stock

10.00 

en stock

Quantité :
Référence : AO_Par-lettre-43 Séries : , Thématiques : , ,


Sous le titre « Révolte(s) », nous trouvons un ensemble de travaux qui se présentent en prise directe avec l’actualité, celle de l’intime et du plus singulier dans le malaise de la civilisation.

La conférence d’Éric Zuliani nous enseigne sur les conditions de la langue, telle qu’elle tombe « déçue » sur le parlêtre, pour reprendre la formule de J.-A. Miller. Marie-Cécile Marty et Olivier Thomas nous orientent de la référence au jeune homme révolté de la Conférence de Louvain et comment Lacan y répond. Stéphanie Bozonnet, Nicole Dib Espitallier, Patrick Hollender et Maï Linh Masset, dans la perspective des 48es Journées de l’ECF – « Le mariage et la sexualité dans l’expérience analytique » -, nous disent en quoi la révolte est affine à la féminité, objectant au « pour tous » de la norme mâle. Les textes de Nicole Tréglia et Nicole Borie parient sur la rencontre avec l’enfant placé, à l’endroit où la révolte peut devenir relative, dès lors que l’on cerne ce qui en fait le trou. Le sujet est précaire, mais cette précarité au cœur de ce qui fait le malaise dans la civilisation est celle qui a chance de donner au symptôme sa dignité, comme le déplie Geneviève Valentin. L’intervention de Delia Steinmann traite du point de ce que peut la psychanalyse, au plus proche de notre condition de parlêtre : le vide de toute prescription quant au corps jouissant, tel que le souligne Véronique Herlant dans son éditorial.

Enfin, un hommage rendu à Michel Delwarde qui nous a quittés, et qui savait soutenir le désir et le transfert. Sous l’impulsion de J.-A. Miller, il avait pris l’initiative avec quelques autres de fonder l’association Antenne Clinique de Valence en 2005. Son texte d’introduction portant sur la question du transfert dans les psychoses nous enseigne combien le désir de transmission de la psychanalyse est toujours là, vif, pas sans la rencontre avec notre réalité de parlêtre : le parlêtre a un corps.

Patrick Hollender

Éditeur

Date de publication

2019

Nombre de pages

89

Poids 0.336 kg
Loading...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer