MON PANIER

    Pour affiner la recherche, utilisez les filtres ci-dessus 

A la une

L’événement, c’est demain !

La Cause du désir n° 100 – novembre 2018

16.00 

Effacer
Quantité :

La Cause du désir n° 100 – novembre 2018 : « L’événement, c’est demain ! »

Quels visages prendront les événements majeurs du XXIe siècle ? La Cause du désir analyse la notion riche et complexe d’événement, selon les 12 axes qui composent ce numéro spécial hors série.

Coup d’oeil

La Cause du désir n° 100 est un numéro résolument tourné vers la psychanalyse à venir. À quelles conditions celle-ci peut-elle continuer à faire événement au XXIe siècle, au un par un des cures ? En se confrontant aux formes nouvelles du malaise dans les liens sociaux. En fournissant des outils pour appréhender « les événements du monde » à l’ère d’une chute des idéaux et des idéologies. L’événement appelle l’acte et convoque une éthique, voire une politique, qui anticipe sur ce qui, du futur, se présente comme encore non tracé.
La notion clé d’événement est interrogée et dépliée en 12 axes – de l’événement traumatique à l’événement de corps, de la rencontre amoureuse à « l’événement de passe », en passant par l’écriture et l’art comme événements.
rzrurz
  • Un texte inédit de Jacques Lacan, « La psychanalyse en ce temps », une conférence au Grand Orient (avril 1969).
  • Une mise au point forte et originale de Jacques-Alain Miller, « Le temps de l’événement ».
  • L’approche psychanalytique de l’événement, en 12 axes thématiques.
  • Trois entretiens : avec l’historienne Arlette Farge ; le journaliste, écrivain et ancien directeur de média Philippe Val ; le metteur en scène avant-gardiste Romeo Castellucci.
  • Maquette et illustrations conçues par l’artiste Clémence La Sagna.

 

Sommaire

Éditorial
La psychanalyse, c’est demain !, Aurélie Pfauwadel
rzrurz
Qu’est-ce qu’un événement ?
« La foudre conduit toutes choses », Philippe De Georges
Présentation, Pascale Fari
Le temps de l’événement, Jacques-Alain Miller
Brève de divan – Histoire de trou, Rodolphe Adam
rzrurz
L’événement Lacan
La psychanalyse en ce temps, Jacques Lacan
La conférence de Lacan au Grand Orient d’avril 1969, Laura Sokolowsky
Nous avons été enfant avant que d’être homme, Judith Miller
Du phénomène lacanien à l’avènement de l’invention du réel, Lilia Mahjoub
Jacques Lacan : inexorable événement, Fabian Fajnwaks
De l’événement à l’avènement, Esthela Solano-Suárez
Brève de divan – Une séance perforante, Patrick Monribot
rzrurz
Événements de dire
L’interprétation événement, Éric Laurent
Quand la sublimation est événement de dire, Jean Luc Monnier
D’un dire qui fait événement à l’événement de dire, Laurent Dupont
« Les effets de lalangue » chez les jeunes enfants, Angèle Terrier
Brève de divan – L’origine à venir, François Ansermet
rzrurz
Événements de corps
Avoir un corps ou avoir un mur pour appui, Carole Dewambrechies-La Sagna
Malaises adolescents, Jean-Pierre Denis
L’éveil, Anaëlle Lebovits-Quenehen
Brève de divan – Une hystérique freudienne, Sarah Abitbol
rzrurz
L’écriture comme événement
« Que faisons-nous de la langue ? » avec Dominique Sigaud, Virginie Leblanc
Le Lambeau de Philippe Lançon. Le livre, l’Événement, Marie-Hélène Roch
Événements de lecture, Nathalie Georges-Lambrichs
Brève de divan – L’événement Louis, Armelle Gaydon
rzrurz
Événements traumatiques
L’événement traumatique, un lambeau de discours, Clotilde Leguil
Les événements ont-ils un visage ?, Guy Briole
Crime, Francesca Biagi-Chai
Brève de divan – Chutes d’été, Anna Aromí
rzrurz
L’événement de passe
Vivante est la passe, Sonia Chiriaco
L’événement passe : de la destitution à la satisfaction, Patricia Bosquin-Caroz
Chut(e) de l’Autre, silence, solitude, Marie-Hélène Blancard
La passe renouvelée, Alain Merlet
Brève de divan – La portée du porte-clefs, Ariane Chottin
rzrurz
L’art est événement
Damien Hirst, l’artiste en Persée, Gérard Wajcman
L’art et l’événement, Michèle Elbaz
Un événement ? C’est ce qui met le feu à la maison du langage,
rencontre avec Romeo Castellucci
Cézanne : événement de sensation et de dire, Rose-Paule Vinciguerra
Brève de divan – Mais qui donc interprète ?, Guy Poblome
rzrurz
Les événements du monde
La vie de l’Histoire jaillit de formes inattendues, rencontre avec Arlette Farge
Migration ordinaire. Patadémographie ou roc du réel, Christiane Alberti
Un psychanalyste citoyen, Agnès Aflalo
Face à la montée des périls, la psychanalyse ?, Jean-Daniel Matet
Quand l’événement troue l’actualité, rencontre avec Philippe Val
Les femmes feront toujours événement, Omaïra Meseguer
Écrire avec un corps noir, Catherine Meut
Brève de divan – Le solde, Miquel Bassols
rzrurz
Les non-événements
Les voix de la guerre, Luc Garcia
Brève de divan – Éclats de rire, Véronique Pannetier
rzrurz
L’événement amoureux
Jeunesse de l’événement : « le nouvel amour », Daniel Roy
« Il était ma vie », Marina Lusa
Le Banquet des trans, Alexandre Stevens
L’événement de l’amour, Philippe La Sagna
Brève de divan – Mes hormones sont dans votre frigo, Anne Ganivet-Poumellec
rzrurz
L’événement Freud
Inventer la psychanalyse : du désir de savoir au désir de l’analyste, Laure Naveau
Un rêve événement, Sophie Gayard
Brève de divan – Décliner la peste !, Philippe Lacadée

  

ÉDITORIAL

 La psychanalyse, c’est demain ! (extraits)

Aurélie Pfauwadel

Un événement, c’est « ce qui met le feu à la maison du langage [1] ». Comment dire mieux que cette saillie géniale de Romeo Castellucci, le réel de l’événement pour la psychanalyse ? Ce qui déchire la scène des semblants, fait irruption dans l’ordre symbolique et fend l’écran de l’imaginaire.
Une psychanalyse, pour celui qui en fait l’expérience, produit un bouleversement radical de la subjectivité, elle transforme le rapport au passé aussi bien qu’au futur. Elle fait événement dans le cours d’une existence, en permettant d’aiguiller autrement le destin de la jouissance. Lacan a tenu à dénommer « événement » l’émergence de la psychanalyse dans la civilisation, « l’événement Freud », dit-il, pour souligner l’incision de ce discours nouveau dans la ronde des discours établis.
L’orée du XXIe siècle fut marquée par cet « événement-monde  [2] » ou « événement-monstre [3] » du 11 septembre. « La chute du Mur de Berlin et vingt ans plus tard celle des Twins Towers nous ont laissés égarés. Avec ces chutes, ce sont les idéologies et les idéaux qui se sont effondrés. [4] », énonce Gérard Wajcman dans son superbe texte sur l’artiste Damien Hirst. Nous ne croyons plus, en effet, en l’Histoire et sa réalisation téléologique. Nous vivons dans un monde de l’événementiel, mot en vogue pour désigner la performance organisée et maîtrisée, là où nous décelons à l’inverse l’indice de l’arbitraire et du hors-sens généralisés qui frappent violemment les sujets à l’ère du triomphe du capitalisme et de la science.
Tout ce qui arrive ou advient ne constitue pas un événement : il y a le cours habituel des choses, la tranquille répétition du même. Tandis que l’événement surprend l’horizon d’attente et produit de l’irréversible. Lacan souligne ainsi qu’un événement s’enlève toujours sur fond d’un discours préalable.
Quels visages prendront les événements majeurs du XXIe siècle ? Ceux fort inquiétants d’une « grimace du réel [5] », celle de la montée des extrêmes droites et du fascisme en Europe et ailleurs.
Ainsi, l’événement appelle l’acte et convoque une éthique. « La psychanalyse en ce temps », conférence énoncée par Lacan au Grand Orient de France en 1969, interroge justement le psychanalyste sur son acte. L’événement de dire qui résonne dans le corps peut enrayer le déterminisme et produire une rupture de causalité. Aussi ce numéro spécial de La Cause du désir tout entier a-t-il parié sur l’écriture comme événement, anticipant sur ce qui, du futur, se présente comme encore non tracé.
rzrurz
Aurélie Pfauwadel est psychanalyste, AE de l’École de la Cause freudienne.
rzrurz

1. Castellucci R., « Un événement ? C’est ce qui met le feu à la maison du langage », infra, p. 190.
2. Sirinelli J.-F., « L’événement-monde », Vingtième siècle, no 76, octobre-décembre 2002, p. 35-38, cité par Goetschel P., Granger C., « Faire l’événement, un enjeu des sociétés contemporaines », Sociétés & Représentations, vol. 32, no 2, 2011, p. 7-23, disponible sur le site : cairn.info
3. Expression de Pierre Nora à propos de Mai 68, citée par Goetschel P., Granger C., op. cit.
4. Wajcman G., « Damien Hirst. L’artiste en Persée », infra, p. 185.
5. Lacan J., « Télévision », Autres écrits, Paris, Seuil, 2001, p. 512.

Auteur

Éditeur

,

Date de publication

novembre 2018

Nombre de pages

304

EAN

9782374710167

Poids 0.593 kg
Loading...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer