MON PANIER

    Pour affiner la recherche, utilisez les filtres ci-dessus 

Les objets a dans l’expérience analytique. En pdf

Scilicet format numérique uniquement

14.22 

Effacer
Quantité :
UGS : Scilicet2008 Catégories : , Étiquettes : , , , ,

Préface

Si ce livre, constitué de cent neuf textes portant tous sur le thème qui réunira à Buenos Aires, en avril 2008, le VIe Congrès de l’Association Mondiale de Psychanalyse, paraît au premier abord unifier ce dont il y est question, nous serons vite détrompés, à sa lecture, par la variété qu’il recèle et qui répond précisément au thème concerné.

En effet, « les objets a dans l’expérience analytique », soit le titre de ce Congrès, indique bien une variété, une multiplicité, même si la trouvaille de Lacan, qu’est l’objet a, se présente comme telle au singulier.

Issue de son enseignement, cette notion va surtout s’élaborer et s’imposer, comme trouvaille inédite, au moment où Lacan traitera la question de l’angoisse.

Jusqu’alors, de cet objet a, Lacan n’avait « fait qu’amorcer les caractéristiques

constituantes ». En effet, depuis longtemps la lettre a circule dans les textes de Lacan et notamment pour parler de cette autre lettre, majuscule, qu’est le A du grand Autre. Le sujet, en effet, dépendant de ce grand Autre, mais qui ne l’est cependant pas totalement, d’où sa division, divise du même coup cet Autre. Cette double division laisse un reste : l’objet a.

C’est ce que nous trouvons donc, déjà, dans des Séminaires antérieurs à celui sur l’angoisse, comme par exemple en 1957-1958, quand Lacan construit son graphe, où l’autre imaginaire désigné aussi par a, trouve à se loger dans la formule du fantasme, mais ne peut se dégager réellement du statut imaginaire dont il est enveloppé.

C’est ce dont ce Scilicet tente de rendre compte, soit de ce mouvement, de cette extraction ou encore de ce ciselage, véritable travail d’orfèvre qu’effectue Lacan sur cet objet qui, s’il ne brille pas de mille feux visibles et s’avère insaisissable, n’en est pas moins une valeur inépuisable.

Comment parler de quelque chose qui ne se voit pas, ne s’attrape pas, se trouve déjà ailleurs quand on croit avoir prise sur lui, et ce à une époque où tout doit se voir, se photographier, s’échographier et donc donner l’illusion d’un réel enfin dominé et dompté ?

C’est l’éternelle lutte du pouvoir et du savoir, ces deux termes que le discours de l’analyste ne confond point mais entre lesquels il maintient un écart, qui n’est autre que celui d’une impuissance. À partir de cette impuissance, le discours analytique met au jour un autre type de lien qui implique l’articulation de l’impossible. Cet impossible indique ainsi qu’il y a du réel toujours en jeu, et qui se révèle dans ce qui ne marche pas. C’est donc quelque chose qui se met en travers et que Lacan a justement épinglé du a, et qui devient alors une formidable boussole quand une place lui est faite. Celui qui pense ainsi dominer le savoir et impose cette vue aux autres, quels qu’ils soient : gouvernés, patients, éduqués, tombera immanquablement dans la glue de cette impuissance et par conséquent dans l’échec.Reste donc à mettre au pouvoir cet objet a de Lacan, qui s’avère un trou dans le savoir et partant produit une mise à l’écart du pouvoir de la suggestion. C’est à cette seule condition que des éclats de savoir inédits pourront s’offrir à celui ou celle qui y aura mis du sien.

À l’heure où c’est le comportement qui fascine les esprits et où l’on s’entête à le rectifier, à le relooker, à le contrôler et donc à le faire passer, en lui donnant des décors de contes de fées, voire de films de série B, et partant en reléguant la question du savoir inconscient aux oubliettes, il est urgent que l’esprit nous vivifie, à travers ce qui s’écrit. C’est un pari toujours à renouveler.

Ce Scilicet, ouvrage à plusieurs plumes, est donc à lire par le menu et peut ainsi s’ouvrir à n’importe quelle page, comme il en va de l’utilisation d’un dictionnaire. Mais c’est ici une sorte de « dictionnaire amoureux » de l’objet a, jolie formule que notre collègue Christiane Alberti a pu avancer à ce sujet. La confection du volume en français lui en a été, en effet, confiée par l’École de la Cause freudienne et je la remercie vivement pour le soin qu’elle y a consacré tout comme pour son goût pour l’édition, et qui s’avère une vraie chance pour nous lecteurs.

Je remercie également Marie-José Asnoun qui a assuré la responsabilité de la traduction de ces textes, avec le sérieux que nous lui connaissons.

Mes remerciements vont aussi aux équipes qui les ont toutes deux entourées, pour que ce livre se fasse dans les meilleures conditions et pour ce remarquable résultat.

Lilia Mahjoub

 

Présentation

Ce Scilicet ouvre le VIe Congrès de l’Association Mondiale de Psychanalyse sur les objets a dans l’expérience analytique.

Le volume se présente sous la forme d’un dictionnaire, dont les termes éminemment cliniques visent l’épistémè lacanienne et soulignent la place de la politique en psychanalyse.

Scilicet, c’est une manière de s’adresser à un savoir qui peut être su, qui peut se transmettre depuis une communauté d’expérience, bien au-delà de celle-ci. La pratique de la psychanalyse est solidaire de sa production théorique, et toutes deux se situent dans la perspective d’un pari dont les coordonnées temporelles

et politiques sont toujours déterminées, un pari qui n’est autre que celui de l’inconscient. Scilicet s’adresse à un tu qui n’est jamais le même ; ce qui compte, c’est sa subsistance comme pari.

Pour jouer cette partie, chacun de ceux qui ont contribué à la réalisation de ce volume a su prendre part à une équipe de travail transgéographique et translinguistique, soit par l’écriture des cent neuf titres qui le composent, soit par l’attention minutieuse des comités de lecture, soit par l’inspiration des comités de traduction (espagnol, français, italien et portugais). Il faut tout particulièrement remercier les comités éditoriaux, dont les responsables – Christiane Alberti, Antonio Di Ciaccia, Alejandra Glaze, Angelina Harari et Silvia Salman – ont fait de ce livre une réalité effective. Au fil de la lecture, se dégagent la perspective de l’orientation lacanienne avec sa volonté de faire ex-sister l’École Une, et un style qui, en tant que tel, n’est pas mesurable.

Ce Scilicet propose à ses lecteurs un abord de l’objet a, et leur donne ainsi la possibilité de repérer la fonction de cette grande invention de Jacques Lacan, aux différents moments de son enseignement, dans et pour l’expérience analytique.

L’avenir de la psychanalyse ne cesse de nous interroger à une époque où les politiques d’État rêvent de réduire les sujets à des signifiants congelés, à des chiffres et à des statistiques livrés à l’examen public avec une volonté d’universalisation éhontée. Le secret de la survie de la psychanalyse, répond Jacques-Alain Miller, réside « dans la relation de chacun avec ce qu’il a, ou avec

ce qu’il est de plus intime, et auquel, curieusement, il n’a pas accès ». Dans cet itinéraire, notre Scilicet offre à ses lecteurs une perspective sur l’objet a, qui accorde une valeur singulière au dire (au sens du bien-dire) ainsi qu’au se taire dans sa valeur d’acte.

L’orientation vers une pragmatique de la cure – que le délégué général de l’AMP, Éric Laurent, a tracée pour ce Congrès –, permet aux textes présentés ici d’être lus en vue d’une redéfinition des concepts fondamentaux de la psychanalyse à la lumière de l’objet a, tâche de recherche qui revient aux psychanalystes.

Notre implication dans l’organisation de cette tâche ne fait que répondre à la décision d’assumer le pari de l’orientation lacanienne aujourd’hui, autrement dit de maintenir l’expérience analytique dans les termes qui l’assurent d’un tour d’écrou, d’un tour de force freudienne, afin que nous puissions nous réinventer, dans le fracas de notre temps.

Ricardo Seldes

 


Informations pour la lecture du format Epub :

  • Sur tablette et smatphone, l’ebook s’ouvre automatiquement.
  • Sur Mac, il s’ouvre généralement avec iBooks (Mac OS 10.9 et ultérieur)
  • Sur PC, Adobe Digital Editions, Icecream, Ebook Reader (téléchargeables gratuitement si cela ne vous est pas proposé à l’ouverture du fichier)

Dans le cas contraire,vous pouvez télécharger gratuitement sur Internet ces applications de lecture du format Epub :

  • iBooks  Compatible OSX / IOS (Mac) (Mac OS 10,9 ou ultérieur)
  • Google Play Books Compatible OSX / Windows / IOS / Android (nécessite un compte Gmail)
  • Adobe Digital Editions Compatible Windows
  •  Icecream Ebook Reader Compatible Windows, Androïd
  • Aldiko  Compatible Android

Option

Format numérique .pdf

Auteur

Éditeur

,

Date de publication

Mars 2022

Vous aimerez aussi…

0 out of 5

La femme n’existe pas. En pdf

14.22 
Scilicet format numérique uniquement
Loading...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer