MON PANIER

    Pour affiner la recherche, utilisez les filtres ci-dessus 

A la une

Mon analyse avec le professeur Freud

Disponibilité : 3 en stock

10.00 

Plus que 3 en stock (peut être commandé)

Quantité :

Résumé

Vienne, 26 avril 1921, dans le cabinet du professeur Freud. Allongée sur le divan, Anna G. lui déclare : « Je vous aime d’une façon si indescriptible, comme jamais auparavant je n’ai aimé quelqu’un. » Cette jeune femme de vingt-sept ans est entrée en analyse il y a un mois. Elle a quitté Zurich pour la capitale autrichienne, laissant derrière elle son fiancé, sa famille et le Burghblzli, la clinique où elle exerce le métier de psychiatre.
Après sept ans de fiançailles vécues dans l’ambivalence et le doute, son mariage est annoncé pour l’automne. Cependant, Anna G. continue d’hésiter. La découverte posthume de deux cahiers d’écolier, dont Anna G. n’avait jamais parlé et qu’elle ne destinait pas à la publication, jette une lumière inattendue sur Freud : une partie des séances et des propos échangés y sont consignés. A l’écoute des rêves, des associations, des fantasmes sexuels de son analysante, Freud, alors en pleine maturité, explique, interprète, provoque, sonde.
Et il évoque ses propres théories: le complexe d’OEdipe, le transfert, le cas Dora, le fantasme de l’enfant battu (que sa fille, prénommée Anna elle aussi, lui a inspiré)… La petite-fille d’Anna G., Anna Koellreuter, docteur en philosophie et analyste à Zurich, a dirigé l’édition de cet ouvrage, paru en 2009 en Allemagne. Elle a convié des historiens et des psychanalystes allemands et anglo-saxons à réagir à ce document exceptionnel, témoignage aussi de la façon dont une jeune femme peut, par l’analyse, sortir d’une souffrance affective et se découvrir un nouveau destin.

Sommaire

  • « LE PROFESSEUR FREUD DEMANDE DE LA TOLERANCE ! » ET : DES POINTS DE SUSPENSION QUI ONT AGITE LE DIVAN ET LA POLITIQUE (KARL FALLEND)
  • « J’ETAIS DANS MON LIT
  • FREUD ETAIT LA AUSSI » QUELQUES REMARQUES SUR LE JOURNAL D’ANNA G (THOMAS AICHHORN)
  • LA NEVROSE DE TRANSFERT MOUVEMENTEE D’ANNA G, SUR L’USAGE ET L’ABUS DE L’ABSTINENCE (JOHN FORRESTER)
  • FREUD OBSERVE PENDANT L’INTERPRETATION : D’UNE VERNÜNFTIGKEIT SPECIFIQUE DANS LE DIALOGUE PSYCHANALYTIQUE (PIERRE PASSETT)
  • FREUD ANALYSTE ET THERAPEUTE (ERNST FALDEZER)
  • ANNA G.: FRAGMENT D’UN AUTRE CAS DE PETITE HYSTERIE (JULIET MITCHELL)
  • NOTES ET QUESTIONS ADRESSEES A FREUD ET A ANNA
  • A PROPOS DU « CAS ANNA G » (ANDRE HAYNAL)
  • FREUD TRAVAILLAIT AUTREMENT ; REMARQUES SUR LE JOURNAL DE L’ANALYSE D’ANNA G (ULRIKE MAY)
  • « JE BATS UN ENFANT » QUELQUES REMARQUES SUR LE CAS D’ANNA G (AUGUST RUHS)
Auteur

Éditeur

EAN

9782081270619

Poids 0.275 kg
Loading...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer