MON PANIER

    Pour affiner la recherche, utilisez les filtres ci-dessus 

A la une En promo

Antipathies

et autre sentiments peu charitables

Disponibilité : 1 en stock

18.00  10.00 

Plus que 1 en stock

Référence : 9782246805083 Série : Thématique :

« Je suis une bonne pâte et si cela ne tenait qu’à moi je passerais des heures à dire du bien de mes semblables. Mais nombre d’entre eux se conduisent d’une façon qui m’apparaît si déplaisante que ma bienveillance naturelle n’arrive pas à effacer les torts que je leur trouve. C’est ainsi que s’imposent à moi chaque jour des exaspérations, des allergies, des répulsions, et ce sont elles dont je me suis décidé un beau matin à faire la recension. »

Antipathies est un livre d’humeur de Gérard Miller, un ouvrage de parti-pris, vif et polémique, sur les sujets qui l’agacent, l’inquiètent, voire l’indignent. Constatant qu’il existe dans la société française un vaste ensemble d’opinions marécageuses, de mensonges, d’approximations, de niaiseries et de méchancetés, l’auteur s’amuse à démonter quelques unes de ces idées reçues qui ne consacrent souvent qu’un seul dieu, le bon sens, et qu’encouragent comme de bien entendu les pouvoirs en place.

Dans une succession de petits chapitres enlevés, Antipathies met en scène avec humour les exaspérations, les allergies et autres répulsions d’un psychanalyste que sa propre cure a apaisé, mais pas assagi, et qui continue d’être agité par les deux sentiments qui, depuis l’enfance, ne l’ont pas quitté : l’indignation et la colère. Gérard Miller envoie ses flèches sur pas moins de 123 cibles, parmi lesquelles : Eric Zemmour, la Française des jeux, Charles de Gaulle, les hommes au volant, les perroquets de Le Pen, le culte de l’évaluation, les discours anti-Roms, le crédit, Jean-Jacques Bourdin, la pérennité des proverbes, le réalisme patronal, Brice Hortefeux, les tatouages, le grand public, le travail le dimanche, les ennemis de la psychanalyse, Frédéric Taddéi, la médecine américaine, Valeurs actuelles ou Laurent Gerra.

Antipathies est suivi de L’homme qui excita l’antipathie de Freud, un récit étonnant de la haine tenace que le fondateur de la psychanalyse vouait au président américain Wilson, à qui il consacra le moins connu et donc le moins lu de ses livres, Portrait psychologique d’un président. Comme quoi il n’y a aucune raison d’imaginer que les psychanalystes, pour exercer leur métier, doivent être des poissons froids, cachant leurs opinions et dissimulant leurs aversions !

Gérard Miller est psychanalyste. Il a publié plusieurs essais très remarqués (Les pousse-au jouir du Maréchal Pétain, Du père au pire.), réalise de nombreux films-documents pour la télévision (sur DSK, sur Jérôme Cahuzac) et participe régulièrement, sur Europe 1 et bientôt sur RTL, aux émissions de Laurent Ruquier.

Auteur

Éditeur

Date de publication

octobre 2014

Nombre de pages

224

EAN

9782246805083

Poids 0.374 kg
Loading...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer